Contexte


Cela fait deux cents ans que les terriens sont revenus et le monde a changé. Trois factions se partagent Ténébreuse, désormais, chacune avec des objectifs précis.

Les “vrais” Comyns :

Au fil du temps, les comyns voulant revenir aux traditions ancestrales ont pris l’ascendant sur ceux qui voulaient des liens étroits avec les terriens arrivés sous le règne de Robart Elhalyn. Ils ont reconstitués des Domaines “purs”, avec des Chefs acquis à leur cause. Thendara ayant été en partie détruite, ils ont établi leur capitale à Arilinn. Il n’y a plus de Conseil Comyn mais des réunions entre Chefs de Domaines, gouvernées par le Roi Bard Hastur-Darriel. Peu de place pour le dialogue ou la douceur : chacun doit obéir à son Dom ou Domna pour les Aillard.
Cinq Tours sont encore en fonction : Arilinn, Valeron, Neskaya, Caer Donn et Corandolis. A leur tête : des Gardiennes formées à l’ancienne, dévouées uniquement à leur tâche qui est de faire prospérer la science des matrices pour le bien commun, sans les limites du Pacte. Les armes terrifiantes qui avaient justifiées l’application du traité de Varzil le bon refont surface, mais aussi des techniques médicales oubliées, grâce au travail acharné de cercles de plus de dix personnes. La voix de la Gardienne d’Arilinn, Linnel a force de loi.

Les gens du peuple les soutiennent car ils sont évidemment en sécurité avec ces comyns exigeants et protecteurs. Les Domaines prospèrent depuis les Hellers, jusqu’à la mer de Dalereuth et à l’ancienne frontière du Domaine Ridenow. Les Ridenow se sont, en effet, unis à ces barbares de séchéens, montrant que la trahison coulait toujours dans leurs veines, malgré les siècles.

Les comyns sont éduqués à comprendre très vite où sont leurs places et où sont leurs devoirs. La loyauté à la famille, le respect des traditions, l’obéissance aux Seigneurs sont les fondements de cette société où toute velléité d’épanouissement personnel donc égoïste est impitoyablement châtié.

Vis à vis des autres factions, leur devise est simple : tuez les tous, les Dieux reconnaîtront les leurs. Ils rêvent de pouvoir vitrifier une bonne fois pour toute l’abomination qui siège à Carthon, mais ils savent que les contrebandiers ont des armes Ô combien redoutables, et qu’il ne serait pas sage pour l’heure de tenter d’éradiquer ces cafards de l’espace. Dans les Tours, les travailleurs font tout pour changer la donne.

[ Les personnages dans cette faction sont tous issus de cinq familles : Hastur, Aillard, Ardais, Alton, et Aldaran. Leur laran est souvent fort, grâce aux mariages strictement contrôlés génétiquement. Ils peuvent être soldats, pourchassant les résistants, travailleurs des Tours, homme ou femme politique avisés, simples comyns cultivant leurs terres. Point de rebelles parmi eux. Ils n’ont tous qu’un seul but : avoir la suprématie sur toute la surface de Ténébreuse quel qu’en soit le moyen.]

Les Résistants :

Tout avait si bien commencé sous l’impulsion de Padraig de Thendara et sa Tour. Les terriens avaient été accueillis à bras ouverts, et leur technologie s’était fondu harmonieusement avec la science des matrices. Certains terriens avec le laran s’étaient unis à des comyns, développant une société basée sur l’entraide et le respect de la vie humaine dans tous ces aspects.
Evidemment, il y avait eu des fâcheux pour regretter que le monde change si vite, mais la stagnation c’est la mort, n’est-ce pas ?

Hélas, il s'avéra bien vite que des terriens n’étaient pas tous pétris de bonnes intentions, recherchant leur propre prospérité au mépris des fondements du Pacte, et du bien de tous.
Au fur et à mesure, les crispations se fient de plus en plus nombreuses, et quand ceux qui rêvaient d’harmonie et de paix se réveillèrent, il était trop tard… Thendara avait été balayée en grande partie sous des bombes à feuglu, obligeant ceux qui refusaient l’ordre dur du Soleil Sanglant à fuir. Ils se cachèrent dans la cité ternane, l’agrandissant et la développant en utilisant toutes les ressources de leur technologie si particulière. Cela fait cinquante ans qu’ils luttent en secret, comyns, terriens, ternans, gens du peuple, pour que continue à vivre l’espoir d’une société juste où chacun aurait sa place, où le Pacte serait enfin restauré.

Les résistants sont dirigés par un Conseil des Sages, où siègent Adriel, le chef des ternans, le Père Abbé Rocco de Nevarsin, Mère Mariella, prêtresse d’Avarra, Alistair Elhalyn, représentant des comyns, et Andrew Cooper, celui des terriens.

Avant de se faire chasser des Domaines, ils ont réussi à mettre des écrans de téléportation dans la Forêt Jaune, et à Château Faucon. Ils peuvent ainsi voyager à la surface de Ténébreuse à leurs risques et périls. Ils savent que s’ils sont découvert, la mort sera la seule issue.
L’ont dit qu’il reste des résistants à Thendara. Mythe ou réalité ? C’est ce que les autres comyns voudraient bien avoir.

Vis à vis des comyns purs et durs, les résistants voudraient les éliminer bien entendu. Enfin pour les plus virulents. D’autres voudraient finir par les convaincre de la folie dans laquelle les comyns sont tombés, à la manière d’un Varzil le Bon.
Et vis à vis des contrebandiers, certains trouvent que tant que ces derniers continuent leurs chamailleries, ils ne sont pas bien dangereux et qu’on pourrait les laisser dans leur coin, comme l’on a fait des séchéens durant tant de siècles. D’autres estiment que la lie de l’humanité qui y traîne, mérite de disparaître de la surface de Ténébreuse pour ne plus jamais y revenir.

[ Les personnages de cette faction peuvent être : des comyns, des ternans, des terriens, des renonçantes, des moines, ou des gens du peuple soutenant leur cause. Ils sont souvent métis, et de ce fait, leur laran est plus aléatoire. Quasiment toutes les professions sont possibles.]


Les Contrebandiers Séchéens :

Il ne fallut pas bien longtemps aux terriens sans scrupules et aux séchéens pour s’entendre comme larrons en foire. Qui se rassemble, s’assemble ne dit-on pas ? Les séchéens ont très vite compris tout le bénéfice qu’il y avait à commercer avec des hommes d’outre planète, qui avaient de bonnes compétences dans la contrebande et la rapine.
Il ne fallut pas bien longtemps pour que le Dom Ridenow, las d’être toujours la dernière roue du carrosse comyn, finisse par s’allier à ceux qui affichait une si insolente richesse. L’ex Domaine Ridenow vit ainsi selon les règles de ses lointains ancêtres, c’est à dire aucune. Un astroport a été construit à Carthon, assurant une liaison avec la base de transit sur Liriel, et à tout l’espace, ensuite.
Tout peut s’acheter, tout peut se vendre. Il y a une bataille quasi permanente entre des chefs locaux prêts à tout pour s’assurer la meilleure place. Pour l’heure, c’est Jackal de Carthon qui règne en tyran sur ce petit monde fait de joyeux bordel, de coup d’éclat, de meurtres et de piraterie spatiale.

Vis à vis du reste de Ténébreuse, ils ont une ligne de conduite simple : tant qu’on n’empêche pas leur business, ils n’iront pas chercher des noises. Évidemment dans l’idéal, il faudrait qu’ils envahissent et récupèrent toutes les terres, mais pour cela, il faudrait qu’ils s’unissent, et c’est toujours délicat quand vous savez pertinemment que votre allié vous plantera un couteau dans le dos à la première occasion.

[Les personnages dans cette faction peuvent être : des séchéens du cru, des terriens nés sur place, des terriens fraîchement débarqués. Le laran est très rare. Leur point commun est un goût certain pour le luxe et la forte envie de s’en mettre plein les poches à n’importe quel prix. Pirate de l’espace, contrebandiers, voyous de la pire espèce, se retrouveront pour faire affaire à Carthon.]

Plus d'informations sur l'histoire de Ténébreuse

Revenir au début