A la tour de Valeron

Evanda
Messages : 3292
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:39
Contact :

A la tour de Valeron

Message par Evanda » lun. 27 août 2018 08:58

Automne, 3-7-2263

Ce matin d'automne, la cour de la tour de Valeron connaissait une certaine effervescence, il y avait des chevaux et deux charettes hermétiquements fermées, avec des serrures matricielles, lourdes vu la position des roues dessous, les essieux allaient grincer durant le trajet. Les deux charettes étaient destinées à la tour d'Arilinn, des chargements de minerais qui avaient été extraits par la tour de Valeron et ramenés petit à petit à la tour. Maintenant c'était sous bonne escorte que les charettes allaient prendre la grande route pour Arilinn.

Il y aurait plusieurs haltes, une sur les terre di Haran, une sur celles d'ambervale et ensuite l'avancée se ferait jusqu'à destination peu importe l'heure d'arrivée.

Plusieurs gardes étaient présents, dépêchés de la garde comyn venus d'Arilinn, ils avaient pour mission de s'assurer que tout arriverait intact et à bon port.


HJ : Ouvert aux gardes qui veulent tester et éventuellement à un/deux max laranzu. Vous pouvez participer à ce sujet et en jouer d'autres sans souci.

Ruyven Ardais
Messages : 95
Inscription : ven. 17 mars 2017 18:31

Re: A la tour de Valeron

Message par Darwin » mar. 28 août 2018 11:09

Il fallait bien que quelqu'un se dévoue et Ruyven s'était presque empressé de le faire. Son intérêt pour ce qui serait une obligation pesante pour certain était rahi par son sourire qui allait en s'élargissant dès que l'on avait besoin d'un laranzu en dehors d'Arilinn. A croire que toute occasion de quitter la tour lui semblait bonne alors qu'il ne cherchait qu'à mêler ses deux intérêts.

Le voyage aller s'était déroulé sans la moindre embûche, au point que c'était à croire que les domaines connaissaient enfin totalement le calme et que la chance était de leur côté. Il ne restait plus qu'à accomplir le chemin inverse, lentement car les charrettes étaient plus que suffisamment chargées. Lentes et avec un contenu qui ne pourrait qu'intéresser le premier voleur ou pauvre venu. Encore qu'il faudrait être vraiment affamé ou dépourvu de bon sens pour s'attaquer à des gardes... Sa monture commençait à s'impatienter et sans que cela soit vraiment un accident, une pensée lui échappa, sans destinataire précis.

C'est pour aujourd'hui ou pour la prochaine éclipse de Liriel ?

Kennard Hastur de Carcosa
Messages : 988
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:39

Re: A la tour de Valeron

Message par Dory » mar. 28 août 2018 12:23

La mise en place étaot longue mais cela avait un avantage, permettre de vérifier que chacun connaissait son rôle dans le voyage à venir et quoi faire en fonction des circonstances, même si... Pour Kennard c'était surprenant tout ce remue ménage pour du minerai transitant de Valeron vers Arilinn, c'était en plein coeur des domaines, personne n'allait oser venir les ennuyer non?

Il recompta les hommes, un cocher pour chaque charette, 3 gardes voyageant aux côtés de chacune d'elle et ils étaient deux pour superviser, lui et Gabriel Ardais, un confrère qu'il n'avait encore que peu cotoyé.

Le ciel était couvert mais ils auraient quelques heures sans pluie. Attentif Ruyven était présent et c'était ce qui le surprenait le plus. Il se tournait dans sa direction quand il capta une pensée vagabonde mais il avait reconnu l'empreinte mentale de son beau-frère.

On y est presque rassure toi. Mais dis moi, pourquoi diable Arilinn t'as envoyé pour nous accompagner? Ils ont peur qu'on se serve en cuivre durant le trajet? Tu nous surveilles?

Ruyven Ardais
Messages : 95
Inscription : ven. 17 mars 2017 18:31

Re: A la tour de Valeron

Message par Darwin » mar. 28 août 2018 17:17

Une réponse vint de Kennard et sans tourner la tête vers ce dernier, Ruyven eut tout de même l'impression qu'il lui adressait un de ces regards qu'on destinait le plus souvent aux tous jeunes cadets. C'était mérité peut-être, vue la pensée qu'il n'avait pas cherché à retenir.

Toi, toujours. Parce que tu es uni à ma soeur.

Cette fois Ruyven se tourna d'un quart de tour vers Kennard et lui adressa un sourire qui n'aurait pas déparé un commerçant venant d'arnaquer un client.

Le reste… J'en sais autant que toi ou presque et je ne suis pas encore assez imbu de ma personne pour oser questionner la gardienne. Elle voulait quelqu'un, je me suis proposé pour prendre un peu l'air, et j'ai la chance de pouvoir te surveiller de plus près. Peut-être que quelqu'un a eu une vison, mais personne ne m'en a fait part.

Linell avait été insistante sur le fait qu'il devait s'assurer que les coffres restent fermés mais ainsi qu'il l'avait dit à Kennard, Ruyven n'avait pas demandé pourquoi. S'il avait dû le savoir, certainement qu'elle le lui aurait dit. Même s'il ne voyait pas bien pourquoi du cuivre quitterait les terres Aillard pour Arilinn. A moins que la dame de Valeron n'ait une sorte de tribut à payer ?

Kennard Hastur de Carcosa
Messages : 988
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:39

Re: A la tour de Valeron

Message par Dory » ven. 7 sept. 2018 16:48

La réponse de Ruyven eut le don de le faire sourire. Son beau-frère avait un humour certain, mais tout laranzu soit-il Kennard ne se serait pas senti homme si il avait eu besoin qu'un autre le protège. L'honneur des comyns, ce genre de choses d'importance vitale.

Tu ne devrais pas t'en faire, elle m'a déjà donné de nombreux enfants, nous avons trois fils bien portants, l'avenir de Carcosa est assuré même sans moi et elle serait peut-être contente d'avoir la paix plus souvent.

Pour le reste cela l'ennuyait un peu de ne pas vraiment comprendre, il aimait bien savoir mais il n'allait pas pour autant s'amuser à mettre son nez là où il ne le devait pas, il respectait les ordres en bon soldat point barre.

Dans ce cas on va faire en sorte que ces chariots ne subissent pas de traumas sur la route et que rien ne s'abimera.


C'était forcément précieux de toute façons. Les hommes étaient en place et ils n'attendaient plus que le signal de départ. Signal que donna Kennard sachant que Gabriel l'autre responsable était prêt aussi il le lui avait indiqué par signe discret.

- Allez c'est parti, on ne doit pas trainer. Ce midi on doit passer le gué de la Valeron pour espérer être à di Haran ce soir. Si on tarde vous dormirez à la belle étoile et vous serez de quart de surveillance.

Alors qu'en ville, ils auraient l'occasion de dormir plus car des détachement de gardes il y en avait.
Et le convoi s'ébranla en route vers l'est, passant le pont de la Valeron a quelques lieux de la ville ensuite c'était simple, des plaines et des vastes étendues, aucun risque d'ici aux terres di Haran hormis l'ennui.

Ruyven Ardais
Messages : 95
Inscription : ven. 17 mars 2017 18:31

Re: A la tour de Valeron

Message par Darwin » ven. 14 sept. 2018 08:02

De l'humour morbide maintenant ? Je doute qu'elle soit contente très longtemps avec trois enfants à élever et elle se ferait surtout un devoir de me rappeler à chaque occasion que j'aurais pu être présent pour te prêter main forte…

Reproche qu'il se serait sans doute fait tout seul d'ailleurs. Le sujet avait l'air de chiffonner Kennard mais ils n'étaient que de simples exécutants. C'était trop tard pour tenter un coup d'oeil maintenant qu'ils étaient à la vue de tous.

Linell pourrait nous faire passer une sale journée rien qu'avec des mots si nous ne menons pas notre mission à bien et j'aimerais éviter. Ma soeur ne lui arrive pas à la cheville en ce qui concerne les langues acérées.

Enfin ils allaient pouvoir avancer et le cheval de Ruyven hénnit pour montrer que lui aussi en avait plein les sabots de rester sur place. Ruyven relâcha les rênes de quelques centimètres et ils commencèrent à avancer au pas.

- Je n'ai rien vu de louche sur la route aller, tu sais si nous risquons vraiment quelque chose ?

Aucune route n'était totalement sûre mais certaines avaient une réputation qui les précédaient.

Kennard Hastur de Carcosa
Messages : 988
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:39

Re: A la tour de Valeron

Message par Dory » mer. 26 sept. 2018 15:28

Disons qu'on a l'humour qu'on peut. Je fais des efforts sans réelle réussite je dois l'admettre mais tu as raison, ce serait un tour pendable à te jouer que de mourir alors que je suis sous ta protection.

Et de rire à cette idée augrenue de voir son épouse aller hurler sa colère ou détresse sur son frère, ils s'appréçiaient tous deux certes mais de la à ce qu'elle le pleure vraiment il en doutait. Un mariage arrangé qui fonctionnait bien sans cri, sans chantage, bref deux personnes assez intelligentes pour choisir de mettre de côté ce qu'il fallait pour vivre ensemble.

Quand à la gardienne il haussa les épaules.

L'avantage c'est qu'elle ne viendra pas m'en parler, je ne suis rien aux yeux de la grande gardienne, grand bien me fasse d'ailleurs. Une joie que de n'avoir eu que le minimum nécessaire de laran. Ni trop ni pas assez.

- Franchement je doute qu'il se passe quoi que ce soit, la route est sans danger depuis des années dans la région. Il n'y a pas même de famine ou d'hiver trop froid pour voir un prédateur tenter de s'en prendre à la fin du convoi, non j'avoue ne pas comprendre le pourquoi de cette escorte qui est tape à l'oeil de fait et donc visible de loin.

Il regarda de nouveau le chargement, non, ce n'était pas normal tout ça pour du minerai. -

- Enfin restons quand même prudent au cas ou, il suffit de parler du loup pour en voir le bout de la queue dit-on.


Infos par Evanda La route jusqu'aux terres di Haran le soir se fait sans le moindre souci. L'auberge prévue est cossue, à l'entrée de la ville, des gardes se relaieront par principe toute la nuit pour surveiller le chargement, libre aux comyns de faire ce qu'ils veulent une fois arrivée à l''établissement

Ruyven Ardais
Messages : 95
Inscription : ven. 17 mars 2017 18:31

Re: A la tour de Valeron

Message par Darwin » lun. 8 oct. 2018 16:38

Ruyven s'essaya sans grand succès à arborer un air plus que blasé par la réponse de Kennard mais quand le coeur n'y est pas… Bien entendu que sa soeur lui ferait la passer un sale moment si jamais il arrivait malheur à Kennard mais ce ne serait en effet pas de grandes envolées lacrymales.

Si nous abîmons ses affaires, tu peux être certain qu'elle saura te faire ressentir son déplaisir. Elle a un don pour te donner envie de te cacher derrière les bottes paternelles…

Ca ne lui était pas arrivé souvent mais une fois ou deux Ruyven avait réellement envisagé de faire son sac dans la soirée et de regagner la caserne. Ou la demeure paternelle.

- Je ne me plaindrais pas si l'ennui nous accompagne jusqu'à destination. Au moins le temps n'est pas catastrophique et ça fait vraiment du bien de sortir d'Arilinn. Et arrête d'essayer de nous porter la poisse.

Sa monture senti enfin le relâchement des rênes et passa presque de l'arrêt au trot pour démontrer que ça commençait à bien faire. A leur suite, le reste des gardes et leur chargement se mit en route vers Arilinn.

Ce fut parfaitement ennuyeux, avec un ciel qui ne leur infligea pas de pluie continuelle mais juste une paire d'averse comme pour leur rappeler que la "bonne" saison était tout de même passée. Pas de quoi être vraiment trempé mais juste assez pour apprécier de démonter dans la cour de l'auberge avec la promesse d'un repas chaud et d'un bon feu, sans compter de quoi faire passer la poussière de la route. Une fois sa monture nourrie, Ruyven laissa un gamin s'occuper de la brosser et s'en fut se faire servir une chope de bière avant de ressortir dans la cour de l'auberge.

A passer ses journées dans la tour, ses muscles lui faisaient bien comprendre qu'il ferait bien de marcher un peu avant de s'asseoir. Avec un peu de chance Il finirait par être rejoint par quelqu'un. Et au pire, il savait où trouver de la conversation une fois qu'il se serait désaltéré.

Répondre

Revenir à « Domaine Aillard »