Temps pourri sur Snow Glen

Répondre
Rafael-Istvan Hastur de Hali
Messages : 1648
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:55

Temps pourri sur Snow Glen

Message par Padchalar » dim. 19 août 2018 20:08

(hj : à qui veut)

La tempête était venue aussi rapidement que la chaude pisse sur un Cadet. Rakhal avait délivré tous ces messages, et rentrait tranquillement (si on peut dire) vers la Forêt Jaune et son écran pour rentrer à Sain Névé. Las, le temps légendaire de Ténébreuse avait encore fait des siennes. Cela avait commencé par de gros nuages mauves qui avaient viré au violet puis au noir, le vent qui s'était mis à souffler, refroidissant l'air...Et puis les premiers flocons. Ce n'était pas rare en cette saison et dans cette partie du monde. Mais c'était quand même pas de bol.

C'était du suicide pur et simple de rester dehors, que ce soit à découvert ou sous le couvert des arbres. Un coup à finir gelé jusqu'au printemps prochain. Rakhal remit sa capuche et resserra les pans de sa cape, alors que la neige tombait de plus en, plus dru. Il devait trouver un abri et vite avant qu'il ne voit plus à trois pas devant lui. Par réflexe, il sortit sa matrice et utilisa son laran. Une rapide inspection lui apprit qu'il y avait un refuge à un petit var devant lui. Ce serait juste… Très juste… Il talonna sa monture, espérant que la pauvre bête y voyait mieux que lui et il se coucha sur l'encolure pour mieux voir le sentier qui serpentait entre les rochers. Ce serait idiot de mourir le crâne fracassé pour éviter de mourir de froid, n'est-ce pas ?

La neige tombait en rideau serré, et Rakhal devait régulièrement s'essuyer les yeux afin de voir quoi que ce soit. Puis, finalement, après un temps qui lui avait paru bien long, il vit une clôture en bois et le chemin qui s'élargissait. Quelques mètres...Et une solide petite bâtisse en pierre fit son apparition. Rakhal démonta et conduisit son cheval vers ce qui servait d'écurie. L'absence soudaine de vent et de neige le déstabilisa et il dût se tenir à la porte pour ne pas choir. Il y avait du foin sec, Evanda soit louée ! Il dessella, rangea le tout avant de bien bouchonner la bête. Il prit ses fontes, et inspira un bon coup avant de retourner dans la tourmente afin de se mettre à l'abri dans le refuge proprement dit. Les vents grondaient comme des démons de Zandru. Cela avait été moins une…

Il batailla pour défaire les nœuds de corde, avant d'entrer. Rakhal constata que l'abri était propre et il fit le tour pour vérifier qu'il ne servait pas de nid à quelques fourmis scorpions ou autre indésirables. Non, heureusement. La cheminée avait été entretenue, et il ne mit pas longtemps à faire naître un feu clair dans l'âtre. Une vieille marmite, un peu d'eau, des légumes déshydratés, de la viande séchée, quelques épices et bientôt, une odeur alléchante envahit le petit abri. Et bien, il ne restait plus qu'à espérer que la tempête ne dure pas plusieurs jours, car avec juste la compagnie d'un cheval, cela risquait d'être long, mais sinon, c'était presque confortable.

L'expérience aurait dû apprendre à Rakhal qu'il fallait faire attention à ce qu'on souhaitait, on risquait bien de l'obtenir lorsque la porte de l'abri s'ouvrit…

Joniel n'ha Linnell
Messages : 8
Inscription : dim. 19 août 2018 21:00

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Selene » mer. 22 août 2018 14:48

De jeunes montures arrivées au terme de leur dressage avaient été remise en mains propre à leur propriétaire par Joniel, qui une fois les bêtes installées et la transaction faite, avait prit congé de ses commanditaires pour reprendre la longue route la menant de Syrtis à son foyer, la Maison de la Guilde d'Airilinn. Un long chemin l'attendrait, en effet, mais elle savait sa fille en sécurité auprès de ses soeurs, elle n'était pas la seule à être mère, et les enfants tissaient de solides liens entre eux, ainsi. Et pouvoir amener ses élèves équins à bon port lui avait toujours tenu à coeur. Elle voulait s'assurer, après y avoir passé plusieurs décades, plusieurs mois à les éduquer, qu'ils seraient bien tenus et qu'on s'occuperait bien d'eux, ne les délaissant pas dans un coin ou les maltraitant. Cela était déjà arrivé, au début, mais son tempérament, ses compétences éprouvées lui permettait à présent de s'assurer une certaine reconnaissance et fiabilité de la suite.

Alors chemin faisant, elle ressentit le froid s'installant, la nuit arrivant un peu trop vite à son goût et levant les yeux au ciel, y vit s’amonceler de gros nuages porteur de tourmente neigeuse... Une tempête se préparer... La poisse. Elle connaissait plus ou moins le chemin, et par le temps se dégradant rapidement, s'emmitouflant dans sa cape de voyage, la blonde aperçu un peu au hasard des lueurs non loin, et l'odeur de fumée, diffuse et légère mais bien réelle. Sa monture aussi, sembla percevoir un abri non loin, et se fit vaillante, continuant à marcher difficilement sous la neige s'accumulant jusqu'à atteindre une écurie. Un abri à l'intention des voyageurs de passage, certainement. Elle mit pied à terre avant d'entrer, défaisant sa jument de sa selle et de ses sacoches pour la libérer de ce poids, prenant soin de la bouchonner, veillant à ce qu'elle ne porte aucune blessure ou foulure dû au froid. Elle remarqua la présence d'un premier cheval, parfaitement bouchonné, lui aussi, et à sa vue, elle sut qu'il n'était pas simple monture de roturier, sans doute provenant d'un Domaine.. Elle était loin d'imaginer qui était déjà présent dans l'abri.. Rassurée sur la santé de sa jument, elle la plaça dans l'une des stalles, lui mettant du foin, de l'eau non loin, sur les réserves présentes dans l'écurie puis la laissa au repos, reprenant selle et fontes pour toquer à la porte de l'abri, s'annonçant et entrant rapidement, glacée par le vent frigorifié charriant des flocons denses qui tomberaient certainement toute la nuit, si ce n'est pendant quelques jours... Ce qu'elle n'espérait pas. Ce serait d'autant de retard non prévu, et il lui pressait d'être à Airilinn.

Ne faisant d'abord attention au premier voyageur, elle déposa ses affaires dans un coin, se défaisant de ses bottes pour vérifier la non présence d'engelure, mettant ses affaires, sa cape à sécher près du feu allumé avant de se retourner vers l'homme, cette fois attentive... Et surprise quand elle le reconnu. Et bien, quel hasard...

"-Vai Dom. Pardonnez cette intrusion dans l'abri, j'ai l'habitude de voyager seule..Je ne pensais vous revoir... Voilà des mois que des messagers tentent de vous joindre sans y parvenir, et nous voici coincé par cette maudite tempête... Etes vous ici depuis longtemps?"

Joniel ne savait qu'en penser. Elle avait prit le pas du vouvoiement, mettant de la distance quand leur aventure de quelques semaines à peine refaisait surface dans sa mémoire, l'image de sa petite Taniquel lui venant naturellement en l'observant, remarquant les points communs que la petite présentait déjà d'avec son père... Il était temps que cela se sache, l'occasion ne se représenterait pas avant longtemps. Mais s'en souvenait-il lui? Elle ne devait pas se laisser troubler. ne pas recommencer.. Et n'était pas loin de regretter l'absence d'au moins une de ses soeurs Renonçantes pour ne pas craquer. Elle va devoir faire appel à tout son entraînement et ses leçons de la Guilde, elle se connaissait assez pour le savoir. Et comment le lui dire? Comment aborder ce point épineux et non prévu? Comment réagirait-il.. Elle hésitait, préférant se taire, se retournant vers ses affaires pour en sortir quelques denrées et de quoi s'abreuver, après ce long voyage. Elle devrait faire attention, et sans doute prévoir une ou deux étapes supplémentaires pour combler ce surplus de dépense de nourritures.

Combien de temps durerait donc cette tempête?

Rafael-Istvan Hastur de Hali
Messages : 1648
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:55

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Padchalar » mer. 22 août 2018 17:15

Rakhal se tourna donc vers la porte qui s'ouvrait, faisant entrer le froid et des flocons. Une femme… Mieux, une renonçante ! Rahal faillit en soupirer de soulagement. Quand la cape fut enlevée, il reconnut sans peine la jeune femme devant lui. Ah ben ça, pour une surprise !

"Jonelle ! C'est incroyable ! Qu'est-ce tu..."

Rakhal ne finit pas sa phrase qu'elle se mit à l'appeler " Vaï Dom" et à le vouvoyer. Même si il était plus qu'agréable d'entendre un peu de révérence, qui aurait dû être son lot si le destin en avait décidé autrement, Rakhal en conçut quand même de la contrariété.

"Je préférai quand tu m'appelais "mon p'tit lapin cornu"... Et c'est normal que je ne sois pas joignable, figures toi. Rassures moi, tes messagers ne sont pas allé toquer à la porte du Château de Hali ? Sinon, tu m'as foutu dans une belle merde. Et je suis arrivé, poussé par la tempête, y'a pas une heure. J'ai fait du ragoût, si t'en veux."

Elle le regrettait donc ? C'était bien normal, vu qu'il lui avait fait voir les portes du paradis d'Evanda plus souvent qu'à son tour. Au moins, si la tempête durait, ils pourraient s'occuper tout à fait agréablement, sans qu'il ait besoin de faire son charmeur pour la mettre dans son lit. Du point de vue de Rakhal, il n'avait rien fait de mal.

"Allez, viens poser ton séant près du feu. Je crois qu'il me reste un peu d'alcool de prune de Barrensclae..."

Joniel n'ha Linnell
Messages : 8
Inscription : dim. 19 août 2018 21:00

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Selene » mer. 22 août 2018 17:56

Joniel ne s'attendait pas à avoir un tel contretemps, encore moins de revoir l'homme en face d'elle en ces lieux, après près de 2 ans sans aucune nouvelles ou idées de ce qu'il pouvait bien faire. Assez distante au début, le vouvoyant par un réflexe méfiant, elle ne put s'empêcher de sourire à la réplique de Rakhal, reprenant le tutoiement de leur passade ensemble. Il l'avait bien reconnue, et ne semblait pas mécontent de la voir en ces lieux. L'occasion de lui annoncer ce qu'elle avait patiemment tenté de lui dire depuis bien des mois. Elle ne laisserait pas partir cette chance.

"-Non, ils me sont revenus. Et je ne disais rien de compromettant dans les messages. Rien qui ne puisse nuire, si cela peut te rassurer."

Capitulant, elle ramena ses affaires non loin, venant le rejoindre, apportant ses propres réserves de nourritures, acceptant l'offre.

"-Du ragoût? Avec plaisir. Je n'ai pas grand chose, il me faudra me réapprovisionner à la fin de la tempête, mais nous ne mourrons pas de faim, en tout cas. Pour la raison des messages.. Quelques semaines après que j'ai repris mes tâches à la Guilde, je me suis aperçue que j'étais enceinte. Une petite fille est née, qui a désormais un an et demi. Elle a mes cheveux blonds et.. tes yeux bleus. Je l'ai nommée Taniquel."

L'observant, la jeune Renonçante tente de ne pas lâcher trop brutalement l'information sans trop savoir comment s'y prendre. Mais quoi qu'il en soit, l'enfant étant une fille, il n'avait aucune revendication sur la petite, pour ce qu'en savait Joniel. Mais elle ne lui refuserait pas de la rencontrer, et faire sa connaissance. La Renonçante savait ce que c'était de vivre sans connaître ses racines, elle éviterait de reproduire la chose avec sa propre fille. Les conditions étaient bien différentes.

"-Je disais simplement que je voulais te rencontrer, dans les messages, je n'allais pas écrire sur un morceau de papier une telle chose quand tous pourraient le lire. Je ne suis pas aussi inconsciente que cela. Je reviens de Syrtis et retourne à Airilinn où elle vit à la Maison de la Guilde. Les imprévus du genre de cette tempête ne sont pas mon fort... Sais-tu combien de temps elle durera?"

La demoiselle s'occupe tout en parlant, remuant le ragoût, servant les écuelles, que tous deux se rassasient et prennent des forces, se réchauffant de leur fin de chevauchée glaçante, mettant à disposition quelques fruits secs de ses réserves pour agrémenter ce repas.

Naotalba
Messages : 672
Inscription : dim. 27 mars 2016 12:34

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Naotalba » mer. 22 août 2018 19:56

Infos par NaotalbaJoniel, les dialogues en italiques sont utilisés uniquement pour les échanges télépathiques. J'ai modifié tes posts précédents :)

Rafael-Istvan Hastur de Hali
Messages : 1648
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:55

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Padchalar » mer. 22 août 2018 21:46

Et voilà… On pense tout prévoir, on passe une vie entière à se faire discret, à se faire oublier, et on fait tout foirer parce qu'on a eu un moment d'égarement où on a donné à une amante son nom véritable. Mais quelle poisse ! Rakhal donna un coup de pied dans ses fontes, par dépit et impuissance.

"Les messages te sont revenus… La bonne blague ! Mais par Zandru, Joniel, à quoi pensais-tu ? L'usurpateur va savoir que j'existe, ce que deux générations de vrais Hastur de Hali essayent de cacher. Toute ma famille a été massacrée, il y a cinquante années de cela… Toute sauf mon père. Je suis le dernier Hastur, Seigneur de Hali par la lignée ! Si avec ça, ma tête n'est pas mise à prix, j'aurais du bol… As-tu signé les messages ? Dis le moi, c'est très important !"

Oui, parce que cette gourde était en danger de mort si c'était le cas. Le temps que l'information remonte au faux roi Hastur, la Maison de la Guilde d'Arilinn allait avoir de sérieux problèmes.

La suite des nouvelles le laissa comme deux ronds de flan. Rakhal écarquilla les yeux, ouvrit la bouche, puis la referma. Une enfant ?

"Taniquel ? Très joli prénom. Je comprends que tu ais voulu m'avertir. J'aurai fait en sorte d'être là pour la naissance. Je suis désolé, Joniel. Il va falloir l'emmener à notre base, elle est en danger à Arilinn, alors qu'elle a du sang Hastur… Et elle a une demi-soeur, tu t'en souviens ?"

Il avait dû lui parler d'Aliciane. Bon, d'accord, ils avaient passé plus de temps à jouer la bête à deux dos que de discuter mais quand même. Aliciane était une part importante de sa vie… Voire la meilleure.
Rakhal soupira de soulagement. Au moins, personne n'était au courant de l'existence de Taniquel.

"Tu ne dois dire à personne l'identité de son père...Dis juste que c'est un montagnard du nom de Rakhal, braconnier de son état. Ce ne sera pas vraiment un mensonge."

Rakhal prit l'écuelle où le ragoût frémissait en la remerciant machinalement. Il réfléchissait à comment faire en sorte que Joniel et sa fille soient en sécurité… Puisque lui, de fait, l'était moins. Puis, il réalisa soudainement qu'il faudrait qu'il se marie au plus vite et qu'il engendre un héritier légitime. Mais quelle poisse !

Joniel n'ha Linnell
Messages : 8
Inscription : dim. 19 août 2018 21:00

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Selene » jeu. 23 août 2018 21:28

(HJ: Désolée, l'italique est une habitude machinale, j'y penserais à l'avenir)

"-Hé, tout doux..."

Sursautant sous le coup de pieds de Rakhal dans ses fontes, la Renonçante se retourna vers lui, interrompant son geste, pour l'entendre lui faire des remontrances. Il semblait sincèrement inquiet quant aux répercussions que cela pourrait avoir, et Joniel ne les saisissait que vraiment maintenant.

"-Je n'ai jamais nommé que Rakhal, sans jamais utiliser ton véritable nom. Et ce n'était qu'en deux ou trois occasion espacées de quelques décades, quelques mois. Je ne signais que d'une initiale, J. Je ne maîtrise pas d'autres langues que le Cahuenga et des rudiments de Ternan, rien qui ne puisse mettre quelqu'un au courant, pour ce que j'en sais.. Je suis désolée si cela te cause des ennuis, ce n'était absolument pas mon intention, crois-moi."

Changeant de sujet pour l'avertir de l'existence de sa petite Taniquel, elle ne rate pas sa surprise, souriant en coin à sa réaction, avant de froncer les sourcils, intriguée.

"-J''étais entourée de sage-femmes, Kendra était là... Qu'aurais-tu pu faire de plus pour moi ou cette fillette? La place d'un homme n'est pas auprès d'une femme accouchant. Je me souviens que tu l'as mentionnée, en effet. Elles doivent avoir des âges approchant, non? Hmm pour la base.. J'ai entendu quelques échos, il semblerait qu'il m'arrive certaines choses étranges, depuis pas mal de temps, je n'y prêtais pas attention, mais ça s'intensifie. Une compréhension des chevaux, comme si je sentais ce qui les rends rétif ou autre, comme un bourdonnement dans mon esprit, ou l'impression parfois de n'être plus tout à fait avec ceux que je côtoie.. Des migraines, mais plus rares..L'on m'a conseillé d' y aller, qu'on pourrait m'aider à comprendre tout ça.. Je ne veux pas laisser Taniquel aussi longtemps. Mais je ne partirais qu'avec elle, ce qui implique que je me rende à Airilinn et que je revienne dans les environs qu'ensuite. Ca me permettra de revoir Kendra, ça fait un moment qu'on est loin l'une de l'autre."

Servant ensuite les écuelles, elle sent que Rakhal est moins tourmenté, et hochant du chef à ses recommandations, se met à manger une bouchée, réfléchissant.

"-En es-tu sûr? Rien d'autre que Rakhal le contrebandier? Je ne connais pas moi même mon père, sachant simplement qu'il est Comyn, fils nedestro de je ne sais quel Seigneur. Et vu les réticences de ma mère à en parler, je crains qu'il ne soit un mauvais homme. Ne pas savoir vraiment me fait me poser des questions, de temps à autres, j'aimerais savoir ce qu'il s'est passé.. Lui diras-tu un jour? Qui tu es vraiment? Ce qu'elle pourrait être?"

Rafael-Istvan Hastur de Hali
Messages : 1648
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:55

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Padchalar » lun. 27 août 2018 22:13

Bon, peut être la casse serait limitée… Rakhal l'espérait sincèrement. Les comyns allaient se lancer dans une chasse à l'homme sans merci, si ils apprenaient que certains anciens comyns avec les donas de leur famille étaient toujours en vie.

"Ok, je te crois. Je sais que tu n'as pas voulu faire mal. De toute façon, si il y a des conséquences, bah, je ferais face, comme d'habitude."

Ce n'était pas comme si sa vie était un lit de pétales de roses, à la base. Le reste des exlications de Joniel fit lever les yeux au ciel à Rakhal. Il avait oublié que les Renonçantes pouvaient être aussi obtuses que le plus borné des comyns.

"Parce que je suis télépathe, évidemment. Tout homme télépathe assiste à la naissance de son enfant. J'étais là pour aider Chenoa, la mère d'Aliciane. Taniquel porte une partie de mes gènes, et il est possible qu'elle développe le laran, plus tard... J'ai rencontré Kendra. Elle a rejoint les nôtres. C'est ta soeur, si j'ai bien compris ?"

Joniel ne pouvait pas le savoir, mais elle décrivait les symptômes de la maladie du seuil, ou ce qui s'en approchait le plus. Rakhal comprit mieux ce qui l'avait attiré naguère chez elle. Il se pinça les lèvres, indécis avant de se lancer :

Et ça, tu entends ?

( BY NEBRAN : oui, tu entends très bien dans ta tête)

Quant au reste :

"Taniquel saura qui est son père, évidemment. Je parlais de tes soeurs de la Guilde. De toute façon, il est hors de question de la laisser à Arilinn, c'est trop dangereux.C'est ce qu'on fera dès que la tempête sera passée : cap sur Arilinn, on la récupère et on file à Sain Névé."

Et ce n'était pas négociable, bien sûr. Rakhal se mit à manger de bon appétit. Comme tout homme qui avait un but, il voulait avoir toutes ses forces pour la suite.

Joniel n'ha Linnell
Messages : 8
Inscription : dim. 19 août 2018 21:00

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Selene » jeu. 30 août 2018 22:08

Joniel espérait elle aussi que sa bourde n'est pas de réelles conséquences. Elle n'avait pas réfléchi, à la naissance de Taniquel, aux éventuels dangers auxquels elle pourrait exposer le père de son enfant en tentant de le prévenir.. Quelle idiote. Pourtant il semblait ne pas trop lui en vouloir. Mais ça ne l'empêcherait pas de ruminer cela pendant un moment.

"-J'en assumerais aussi ma part, si besoin était. J'aurais dû y réfléchir posément, avant d'agir comme je l'ai fait sur le moment. J'espère que rien de mauvais n'en ressortira."

Passant à autre chose, la Renonçante lui demanda quelle pouvait être l'importance de sa présence à l'accouchement. Question auquel il répondit comme blasé, précisant que pour tout télépathe, il était normal d'être là... Vraiment? Elle fixa sur lui un regard surpris, personne ne le lui ayant dit. A vrai dire, laran et Renonçante, ça n'allait en général que rarement ensemble, il était logique que personne n'ait imaginer important de le lui signifier.. Ses soeurs de la Guilde n'étaient sans doute pas au courant de telles convenances...

"-Ma soeur de lait et de Serment, oui. J'avais deux ans, quand ma mère l'a recueillie, petite demoiselle abandonnée à la porte de la Guilde. Nous avons grandies ensemble et quand elle a prêté Serment deux ans après que je l'ai fait moi-même, je suis venue l'épaulée durant les premières semaines de sa formation. Nous sommes aussi proches que n'importes quelles soeurs de sang pourraient l'être, oui."

Joniel en avait peut-être un peu trop dit, s'épanchant sans doute plus que nécessaire, mais elle était en confiance, et cela pouvait lui faire baisser ses réticences. Elle savait pouvoir se confier à son interlocuteur, et se confia alors sur certains problèmes lui arrivant depuis pas si longtemps que cela, pour lesquels certaines de ses soeurs lui avaient conseillés de se faire aider, sans trop entrer dans les détails, laissant la demoiselle dans une situation un peu floue. Situation qui semblait parler à Rakhal qui eut un mouvement d'hésitation. Elle voyait qu'il avait la bouche close, et pourtant, elle entendit ses paroles distinctement... Non pas à l'oral, mais comme résonnant directement dans son esprit. Elle manqua de faire tomber son écuelle en sursautant, les yeux grands ouverts de surprise, avant de secouer la tête, le regardant fixement, intriguée, répondant oralement sans imaginer pouvoir le faire autrement, encore...

"-Oui, clairement.. Je suis aussi télépathe, alors? Personne ne m'en a jamais rien dit.. Pas même ma mère qui devait le savoir pourtant... Elle pensait peut être que si je ne l'utilisais pas, ce ... Laran s'estomperait de lui même? J'ai du sang Comyn en moi, certains de leurs gênes.. C'est sans doute ça.. Mais.. J'ignore tout de ce que je saurais en faire... Je le saurais à la base? On pourra vraiment m'aider à m'en servir? Et Taniquel... Pourrais tu le savoir, si elle est possède le laran? Ou devrais-je attendre qu'elle tombe malade pour le découvrir?"

Elle se souvenait de ce lien qu'elle partageait parfois avec les équidés, notamment, quand elle réussissait à calmer un animal rétif, sous le regard surpris de certains. Etait-ce lié? Sans doute. Mais elle ne s'épancha pas trop sur cela, les dernières paroles de Rakhal lui arrachant un sourire amusé.

"-Il n'y a que Kendra qui le sait plus ou moins. Les autres de mes soeurs n'ont aucunes informations, pas même un surnom. Elles n'ont pas à le savoir, pour le moment. J'en profiterais pour récupérer quelques affaires chaudes pour Kendra. Et avertir mes soeurs que je vais la rejoindre. Ou que j'ai une invitation à dresser des montures à Caer Donn ou quelque chose du genre. Personne ne m'a jamais parlé du laran, je ne vois pas l'intérêt de leur dire que je vais là-bas pour m'entraîner à le découvrir et le maîtriser.. Ma mère craindrait certainement que je ne me rapproche de trop de ma branche paternelle.. Je lui dirais plus tard. Et puis... Ca vous permettra de faire connaissance, entre père et fille."

Reprenant son repas, elle le termina rapidement qu'il ne refroidisse pas, la bonne humeur de Rakhal étant sans doute communicative. Une déviation dans ses projets qui n'était pas si mauvaise ou désagréable que cela. Cela lui donnait l'occasion de mettre certains points au clair, et de creuser certaines questions qu'elle se posait sans encore avoir osé jusque là les exprimer... Elle se prit à espérer que la tempête se calme, qu'ils puissent vite reprendre la route. Nettoyant son écuelle d'un morceau de pain, elle alla remettre une bûche dans le feu, revenant à sa place ensuite, contente d'être au chaud en entendant le bruit que faisait le mauvais temps au dehors.

Rafael-Istvan Hastur de Hali
Messages : 1648
Inscription : sam. 1 déc. 2012 10:55

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Padchalar » mer. 26 sept. 2018 15:07

Sœur de lait en guise de sœur de sang ? Bah, cela les regardaient, mais de fait, Rakhal comprenait mieux l'agressivité de Kendra à son égard. Peut être avait-elle eu peur que Rakhal prenne trop de place dans la vie de Joniel ? Cette bonne blague ! Comme si il pouvait se permettre ce genre d'attachement quand il était ailleurs qu'à Sain Névé ! Ces filles ne comprenaient pas que sa vie n'était faite que de dangers dès qu'il posait un pied en dehors de leur sanctuaire enneigé.

"Et bien, je présume qu'elle sera rudement contente de te revoir. J'espère qu'elle n'aura juste pas eu le temps de faire la révolution là bas. Quoique Mère Mariella y mettra bon ordre. C'est une prêtresse d'Avarra et une de nos Sages. Même quelqu'un comme Kendra devra se plier à son autorité."

Lui, le faisait bien… Le sursaut de Joniel lui prouva qu'il avait eu raison, une fois de plus : Joniel avait la laran.

"Ce n'est pas étonnant. Les comyns gardent jalousement leurs secrets, ne souhaitant pas, comme cela se faisait jadis, former les roturiers. Si tu as du sang comyn, tout s'explique. Certainement que ta mère n'en savait rien, si elle n'est pas télépathe. A Sain Névé, nous pouvons te donner une formation de base, afin que tu ne sois pas un danger pour toi ou autrui. Guère plus, j'en ai peur. Il n'y a pas de Tour chez nous, et tu ne peux frapper à la porte d'Arilinn pour en recevoir une, évidemment.
Pour Taniquel, et bien nous verrons… Je n'ai pas eu une maladie du seuil bien forte, alors il faut espérer qu'il en soit de même pour mes filles. Mais ne t'inquiètes pas, nous avons d'excellents médecins."

Rakhal retint un soupir de soulagement. Personne au courant à part Kendra. C'était mieux qu'il n'avait espéré. Il finit son ragoût, posa son écuelle près du point d'eau et la rinça tranquillement, avant d'aller chercher dans ses fontes une bouteille de prune, dont il fit sauter le bouchon en revenant près du feu.

"Tu leur diras ce que tu veux. Nous n'allons certainement pas nous éterniser là bas… Et nous irons à Sain Névé le plus rapidement possible."

Il tendit la bouteille à Joniel, par galanterie, puis osa demander :

"A quoi ressemble Taniquel ?"

Joniel n'ha Linnell
Messages : 8
Inscription : dim. 19 août 2018 21:00

Re: Temps pourri sur Snow Glen

Message par Selene » mer. 7 nov. 2018 22:42

"-Je pense qu'elle le sera. Et je ne doute pas qu'elle se fasse à l'autorité d'une Mère de la Guilde. Elle peut avoir fort caractère, vouloir parfois n'en faire qu'à sa tête, elle sait quand il faut se canaliser et ne pas faire n'importe quoi. Mais elle devrait être tout aussi contente de voir Taniquel..."

La conversation dévia un peu, et Joniel apprit ainsi qu'elle semblait posséder le laran, si précieux aux Comyns.. Par son inconnu de Géniteur? Sans doute. Mais Rakhal avait raison, comme bien même elle le souhaiterait, elle ne devrait attendre aucune aide de la part des Tours... Elle n'était qu'une roturière, Renonçante de surcroît.. Il lui faudrait apprendre les bases autrement, avec les moyens à sa disposition... Soit...

"-Elle était enceinte de moi, et à un stade avancé, quand elle a été trouvé refuge chez les Amazones... Comment aurait-elle pu l'ignorer? Mais qu'elle n'en ait pas parlé pour m'en préserver, ou méconnaissant son usage et son danger, oui, cela est plus que probable... Hmm on verra bien, oui. J'espère qu'elle ne sera pas en danger..."

Quand il questionna la blonde sur qui était au courant de l'ascendance de sa fille, il fut visiblement soulagé d'apprendre que seule sa soeur de Serment était plus ou moins au courant. Elle proposa de donner un prétexte lambda à ses soeurs, pour expliquer son départ sitôt arrivée, et le fait qu'elle emmène sa fille avec elle. Oui, mieux vaudrait brouiller un peu les pistes, et éviter les questions trop curieuses ou dérangeantes de la part de ses Soeurs Renonçantes, comme certaines savaient si bien le faire...

"-Je ne comptais pas qu'on s'éternise. Juste prévenir de mon absence et celle de Taniquel de sorte qu'elles ne viennent pas m'interroger là-dessus. Les Renonçantes peuvent se montrer vraiment curieuses, quand elles le veulent, de vraies commères... Autant éviter ça. Et avec le temps se dégradant, plus vite on sera arrivé à destination, mieux cela vaudra, en effet, surtout avec une fillette de cet âge avec nous. Ce sera son premier grand voyage, je pense. Vous pourrez faire connaissance durant la route."

Sourire aux lèvres, Joniel accepta la bouteille, goûtant au breuvage. A la question posée, elle tenta, curieuse de voir si ça fonctionnerait, de se remémorer les traits de leur fille avec autant de précision que possible. Ses boucles blondes, ses yeux semblables à ceux de son père, ses rires joyeux... Elle ignorait s'il le capterait, cependant...

"-Elle.. Elle se développe bien. C'est une enfant très curieuse, qui inspecte tout objet à portée de main. Elle crapahute partout, et prend un malin plaisir dès qu'elle le peut à échapper à la vigilance de celles qui la surveillent .... Un moment d'inattention, et elle peut être n'importe où.. J'ignore auquel de nous deux elle peut bien ressembler le plus, mais c'est une belle demoiselle."

Répondre

Revenir à « Domaine Alton »