[Serviteurs et autres ] Papotages nocturnes

Une fois les portes du château passées, le grand Hall permet de choisir sa direction, on y trouve toujours des serviteurs ou gardes
Dame Bruna
Messages : 214
Inscription : dim. 29 déc. 2013 12:36
Localisation : Là ou on ne l'attend pas

[Serviteurs et autres ] Papotages nocturnes

Message par bruna » ven. 31 janv. 2014 21:19

Eté, 9-7-2021

Dans une des petites chambres réservées aux domestiques, une discussion allait bon train. Elles partageaient en général ces chambrettes à deux ou trois, et blotties sous leurs couvertures, deux servantes bavardaient et échangeaient les derniers potins de la journée. Les bougies étaient fort chères et réservées aux pièces utilisées par les comyn, et seul le vague rougeoiement d’un brasero éclairait leurs silhouettes. Il était tard, et elles prenaient garde à ne pas rire et chuchoter trop fort.

- Siiii, ça ne parle que du mariage du dom Marius. On dit qu’il a refusé une montagnarde, déjà, et que ça grincé des dents en haut lieu, chuchota la première.
- C’est bien normal, si tu veux mon avis… Les montagnards, c’est que des problèmes, partout ou ils passent ! Et ce que j’ai entendu dire moi, c’est qu’il reçu des propositions de chez les Hastur. Deux !

Dans le noir, l’autre jeune fille haussa les épaules.

- Il n’en voudra jamais, penses-tu. Des Hastur ! Elles ne feraient que le regarder de haut toute la sainte journée, ici. Je suis dans les salons plus souvent que toi, et ce que j’ai entendu, c’est qu’il y aurait eu des demandes faites chez les Aillard ! Après tout, il est apparenté à ce domaine. D’après ce que m’a dit Melitta, ça ne parlerait que de ça, à mi-voix. C’est bien la seule qui est aimable, chez les Aillard.
Un gloussement lui répondit.

- C’est que mine de rien, j’ai hâte qu’on aie une nouvelle Domna ici. Il commence à être temps. Mais…Elle rit de nouveau, et se pencha vers sa compagne, chuchotant à son oreille.
- Quoi ? Tu vois, je te l’avais bien dit pour les montagnards. Elle fait le travail de ses servantes ?
- Oui…Et ce qu’on m’a raconté, c’est que le domaine n’a plus beaucoup de reis devant lui, et qu’ils doivent restreindre leur train de vie. Alors qu’y parait qu’on a livré à la soeur du roi une parure de cuivre, digne du seigneur de Carthon.
- Tu sais ce qu’on a raconté pendant longtemps sur eux… ? Il parait que tous ceux qui avaient parlé de ça avaient été renvoyés sur le champ.
- Nooooon ! Ah, non ça je ne te laisserai en dire pas plus…Mais tout de même…

Elles gloussèrent de concert, échangeant encore quelques ragots. Le château bouillonnait de rumeurs, en ce moment, et on ne savait vraiment plus à qui se fier...

Répondre

Revenir à « Le grand Hall »