Deal with me please

Cal Blake
Messages : 39
Inscription : jeu. 26 avr. 2018 06:06

Deal with me please

Message par Blake » jeu. 30 août 2018 15:31

[Automne, 6-7-2263]
L'automne n'était pas une synecure sur cette planète, même l'été en fin de compte ou toute saison, c'était la merde, enfin je n'étais pas fan. J'avais grandi dans des atmosphères lourdes et moisies mais sans variations, hors planète. Malgré tout il fallait parfois bosser et mériter son salaire et pour le coup j'avais écopé d'une sacrée routine. On avait reçu par le biais de plusieurs intermédiaires des drôles de demandes, au départ j'ai cru qu'on se foutait de moi quand on m'a refourgué le taf, ça allait du bout de cuir en passant par l'épée et en allant à la tisane ou des bricoles mécaniques. On se serait cru dans un hall marchand.

J'ai voulu tout envoyer bouler mais ce cher Drakol a eu une idée quand il a compris pour qui on allait bosser. Vu le besoin de discrétion et l'endroit choisi, on allait pas vendre aux payses du coin ni à ces fichus comyns dominants, non, on devait avoir à faire à ceux qui se faisaient appeler résistants ou à des intermédiaires bossant pour eux. J'avais eu plus de mal que prévu à tout rassembler pour la simple et bonne raison que c'était très varié comme commande, établir le stock, ranger le plus efficacement, ce fut un beau casse tête mais, j'ai gagné, j'ai toujours adoré le principe du tetris!

Une fois mon matos préparé j'ai choisi de ne partir qu'avec une personne (si un autre PJ veut m'accompagner c'est avec plaisir) et deux chervines, nous on allait marcher et on allait avancer couvert et en mode discretion, pas sur les terres Ridenow non, une fois celles ci dépassées. On avait pas la gueule des locaux et pour ma part je parlais pas la langue j'allais donc jouer les tombes tant qu'on serait pas face à nos interlocuteurs. On avait convenu du lieu, l'auberge de Lenwil à la frontière des terres Alton et Aldaran à quelques lieues du château ou manoir des Mac Rodas.

On a mis des jours pour atteindre notre destination, avancer de nuit ça n'aide pas mais on a pas été repéré ni suivi, certitude. D'après un local l'auberge est à quelques heures de nous, on voyage de jour pour finir même si je voyage tête cachée le plus possible, on y sera à la nuit tombée, pourvu que nos contacts soient ponctuels.

Maura Hastur de Hali
Messages : 863
Inscription : mar. 13 mai 2014 17:01

Re: Deal with me please

Message par Lori » jeu. 30 août 2018 19:31

La route était longue, difficile, traîtresse parfois. Ce n'était pas une sinécure même quand on avait grandi dans les neiges éternelles. Il fallait éviter les congères, vérifier que la chervine ne mette pas le sabot dans une mauvaise faille. Heureusement, toutes puantes qu'elles étaient, ces maudites bêtes avaient le pied sûr. Elles étaient loin des pur-sang des haras de Hali qui avaient peuplés les contes des basses-terres de sa jeunesse mais elles étaient étrangement réconfortantes lorsque l'on bravait les dernières heures d'une longue journée de route et que les ombres s'allongeaient sur les ravins et les défilés qu'elle empruntait.

Levant la tête, la jeune femme contempla quelques instants le dos de celle qui guidait leur maigre convoi retenant une expression ironique. Des décennies plus tôt, il aurait sans doute été impensable qu'une fille de bon lieu, une sacro-sainte Hastur, partage la route avec une renonçante. Son frère lui avait dit quelque chose dans le genre avant le départ...et ils en avaient ri. Avec une certaine amertume, sans doute. Chacun des deux Hali contemplant l'abysse qui les séparait désormais de ce à quoi leur naissance les avait destinés. Encore qu'elle n'en fasse que peu de cas. Pourquoi bailler devant l'improbable et un passé glorieux alors que les rigueurs d'un présent plein de promesses étaient tout ce qui m'attendait ? Et tout ce que, sans doute, elle souhaitait. Elle savait comment on élevait les filles de son sang, les fameuses Comynara, et ne regrettait guère de pouvoir goûter la liberté d'être ce qu'elle souhaitait. Garde-toi de tes souhaits disait un vieux proverbe qu'elle jugeait sage. Et elle s'y conformait, acceptant ce qui était.

D'ailleurs, le chemin s'élargissant suffisamment, elle décida de donner un léger de talon à sa monture pour se rapprocher de sa compagne.

- Kendra. Quand nous serons là-bas, je suis Maé, ta cousine. Nous nous rendons dans les Kilghards pour me ramener à ma famille. Mon mari et mon fils sont morts durant l'hiver dernier. Pas de Maura, c'est un prénom casta. Et rien sur Hastur, d'accord ?

Et la jeune femme risquait gros sur les terres Comyn. Traîtresse, demi-sang... Même si cela était devenu une habitude, la prudence restait de mise. Elle se tut quelques secondes avant d'ajouter les yeux rivés sur le relief, travaillant son accent des Kilghards.

- On est pas loin, non ? J'ai vu le château de l'autre côté de la vallée, il y a quelques heures. Il y a un signe de reconnaissance avec tes contacts ?

A moins que l'Amazone les connaisse déjà.

Kendra n'ha Maellen
Messages : 1344
Inscription : lun. 14 juil. 2014 16:22

Re: Deal with me please

Message par Sioban » ven. 31 août 2018 09:37

Cela faisait plusieurs jours maintenant qu'elles voyageaient à dos de chervine. Le temps n'était pas trop mal, c'est à dire en langage Kendra que certes, il avait certes neigé mais toutefois pas assez pour les ralentir. Cette mission de ravitaillement tombait à pic. Dans quelques décades, la neige tomberait dru et les cols seraient fermés.

Elle entendit la chervine de Maura presser le pas et celle-ci ne tarda pas à l'interpeller. Elle hochait la tête en écoutant ses précisions et leva les yeux aux cieux sur la fin. Elle la prenait pour une cave ou quoi, la Hali ? Elle avait fort bien compris la situation du frère et de la soeur. Franchement, c'en était presque insultant.

- Bah bien sûr !

Bref... Elle enchaîna, tentant de mémoriser ce nouveau prénom et se tourna vers elle.

- Maé, donc... Autant prendre l'habitude de t'appeler comme ça tout de suite ! Je préfère éviter que ma langue ne fourche au moment de causer...

Maura semblait s'impatienter et Kendra le comprenait fort bien. C'était en ce jour qu'elles devaient récupérer la commande pour la communauté. A partir de maintenant, il faudrait être prudentes en tout.

- On est presque arrivées, en fait. Lenwil est devant nous. On ne devrait plus tarder à apercevoir le village. On a dépassé le château depuis un petit moment.

Kendra se retourna. Le paysage de crêtes dentelées s'étalaient à perte de vue derrière elles. Elle pris les rênes dans une main et montra le manoir fortifié qui apparaissait en partie derrière la forêt de conifères enneigés non loin.

- Il est là-bas. J'ai trouvé plus prudent de prendre un chemin pour le contourner. Celui-là est moins emprunté et c'est toujours mieux quand on ne croise personne.

Elle accompagna ses paroles d'un mince sourire.

- On a rendez-vous à l'auberge à la nuit tombée. La personne nous reconnaîtra, je suis toute de vert vêtue. Pas très original, mais c'est simple et efficace. A moins qu'il ne soit daltonien, alors là, on est pas dans la merde.

Et de rire. La situation serait réellement merdique.

Kendra n'avait pas sitôt fini sa phrase que la première maison du village apparut. Après un clin d’œil pour sa compagne de route, Kendra talonna sa chervine qui s'élança sur le chemin devenu plus large. Elles ne tardèrent pas à se retrouver devant l'auberge et Kendra démonta souplement. Elles menèrent les animaux à l'écurie adossée à la bâtisse, avant d'entrer dans l'auberge. L'endroit n'avait rien d'original, ce n'était qu'une auberge de montagne. Une grande salle pourvue de cheminées opposées où devisaient montagnards et voyageurs. Reste que leur arrivée se fit remarquer. Il n'était pas si courant que deux femmes voyagent seules. Il était heureux que Kendra soit renonçante, c'était déjà plus commun dans le coin.

La renonçante fit un geste de la tête, désignant une table à l'écart près d'une cheminée, puis s'assit.

- La personne ne devrait pas tarder, mais autant se comporter comme tout voyageur qui a fait une longue route. Tu veux quoi ?

Maura Hastur de Hali
Messages : 863
Inscription : mar. 13 mai 2014 17:01

Re: Deal with me please

Message par Lori » ven. 31 août 2018 16:19

Le regard bleu-gris de Maura se posa sur la renonçante qui semblait prendre assez mal le rappel de la situation que les Hali vivaient. Elle ne la dévisagea pas franchement mais le regard parfois sans âge des femmes Hastur s'arrêta un long instant sur les traits de Kendra. Rien de hautain, ni de sévère, non. Puis, le visage de la jeune femme se détendit et le coin de ses lèvres se retroussa en un sourire amusé.

- Pas la peine de prendre la mouche, va. C'est juste pour t'épargner les hauts cris de la nourrice qui me sert de frère aîné si jamais l'information se répendait ou que je me retrouverai prise et envoyée comme pute de bordel pour soldats des Comyn. Moi, j'dis ça pour ton bien, ma grande.

Elle lui fila un coup de coude dans le bras avant de talonner sa monture en pouffant. Ces quelques jours de route avaient fait bien plus pour apprivoiser Maura Hastur que des décades à se croiser à Sain Névé, comme toujours lorsque des Ténébrans voyageaient ensemble. Sa familiarité avec Kendra était née de leur proximité durant ces quelques longues journées à chevaucher dans le froid.

Elle suivit le geste de son guide jusqu'au manoir fortifié des MacRodas dont les formes s'élevaient bien au-dessus d'elles, à moitié cachées derrière les ombres enneigées d'une forêt. Elle frissonna instinctivement.

- Tu as bien fait. Je ne suis jamais très à l'aise quand on s'approche de leurs demeures. De toutes façons, je te laisse faire. Tu t'y connais sans aucun doute mieux que moi. Moi, j'ai surtout hâte d'être devant un bon feu.

Elle sourit et étira son corps courbaturé par le voyage à dos de chervine. Elle ramena les pans de sa cape autour de ses jupes de monte. Enfin, elles arrivaient...

- Et un bon gros bol de soupe !

En vert donc. Elle rit également. D'un grand rire, la tête penchée en arrière imaginant la situation cocasse qui en découlerait.

- Manquerait plus qu'on le prenne pour la vierge d'Arilinn !

Malgré ses paroles légères, Maura intégra immédiatement l'information d'un air sérieux. Et, alors qu'elles approchaient, Kendra put se rendre compte que, malgré une impassibilité de façade et un sourire bien présent, la jeune femme s'était tendue. Elle démonta d'une façon bien plus raide que la renonçant et s'étira en grognant. Elles entrèrent et Maura suivit sa compagne adoptant l'attitude neutre et discrète d'une femme voyageant sur les routes. La laissant s'installer, elle prit quelques secondes pour ôter sa cape et l'étendre devant la cheminée pour ma sécher totalement de la dernière journée de route. Elle étendit ses mains au-dessus des flammes quelques secondes, les frottant l'une contre l'autre avant de se laisser presque tomber sur son siège à côté de Kendra.

- Ben... C'est qu'on n'a tracé pas un bout d'écoute, la cousine. J'veux bien d'la soupe. Et un p'tit verre de firi pour m'réchauffer les os. F'sait aussi froid qu'dans la poche d'Zandru.

Kendra n'ha Maellen
Messages : 1344
Inscription : lun. 14 juil. 2014 16:22

Re: Deal with me please

Message par Sioban » ven. 31 août 2018 18:46

Kendra avait caché sa brève indignation, mais Maura l'avait perçue. Sans doute que ces derniers jours lui avaient permis de mieux la cerner.

- Quand même... J'avais compris, hein ! N'empêche... Rakhal en nourrice...

Elle éclata d'un rire clair. Franchement, c'était trop drôle !

- Tu crois qu'il donne la têtée ?

Non, elle ne voulait pas l'imaginer... Et surtout pas avec sa soeur.

- Ah, tu y vas fort ! Je ne permettrai jamais que cela arrive ! Je ne suis pas manchotte à l'épée et encore moins au couteau !

Maura sembla heureuse de son initiative. Bon, elles avaient sans doute perdu un peu de temps, mais ce n'était rien au regard des risques évités... Se retrouver face à ces Vaï personnes serait bien trop dangereux.

- T'inquiète, on sera bientôt au chaud, j't'le garantis ! Moi, j'ai envie d'un bol de soupe et puis... Ouep, de ragoût aussi... Une bonne portion, hein ! Pas ces trucs qu'on nous sert à la cité ! Et puis... Et puis, quelque chose de plus... J'trouverai bien ! Du fromage... Ah oui, du vrai fromage !

Sa remarque était assez pertinente. Kendra avait plutôt connu les étreintes féminines... Brèves étreintes qui ne l'avait pas encouragée par ailleurs à persévérer dans cette voie. Elle se questionnait encore si c'était dû à cette femme en particulier ou la femme tout court. Sans doute que l'avenir préciserait cela. Kendra n'était pas pressée de le savoir.

- Manque le laran et je pourrai quasi faire illusion ! N'empêche, le rouge, c'est pas ma couleur...

Elle se mit à rire. Kendra était quelqu'un d'assez jovial tant qu'on venait pas lui briser les ovaires ou faire du mal à Joniel.

Maura prit son temps pour s'installer et elle l'observa faire tout en allongeant les jambes sous la table. Par Aldones, que c'était bon d'étendre ses muscles ! Au bout de quelques minutes, elle enleva sa cape pour la poser tout à côté d'elle. Il lui tardait de manger.

- Très bien !

Elle héla une serveuse qui s'approcha avec curiosité. Elle passa commande de firi et de soupe et se renseigna sur le plat du jour. En ce soit d'automne, il n'y avait pas foule. Le serveuse revint rapidement en portant deux bols fumants, ce qui rendit Kendra presque joyeuse. Sans attendre, elle plongea la cuiller dans le liquide fumant agrémenté de morceaux de tubercules et de viande. Un long silence se fit avant qu'elle n'incite Maura à venir manger. La frileuse se chauffait les mains près du feu.

- Viens donc manger, tu te réchaufferas plus vite !

Elle regarda autour d'elle négligemment, évitant de poser son regard trop longtemps sur les hommes présents. Une habitude pour éviter les ennuis. Elle se demandait si la personne qu'elles devaient rencontrer était déjà là, si elle les observait attendant le bon moment pour venir jusqu'à elles... Revenant vers Maura, elle lui sourit et reprit à voix basse.

- Ailleurs, j'aurais fait une partie de fléchettes, mais là... Mangeons et on verra bien.

Elle aurait bien aimé avoir le laran des comyns juste pour cette fois. Sans doute que ça aurait été pratique de bavarder avec Maura sans être entendue...

Maura Hastur de Hali
Messages : 863
Inscription : mar. 13 mai 2014 17:01

Re: Deal with me please

Message par Lori » ven. 31 août 2018 21:13

- La tétée ? demanda-t-elle en s'étranglant de rire.

Apparemment ses pensées ne firent pas le même chemin que celles de Kendra et elle continua de rire quelques instants.

- Si jamais tu lui poses cette question, je veux être là. J'imagine déjà sa tête de mâle outragé dans sa virilité ! Après ce qu'il se passe dans un refuge reste dans le refuge, comme on dit, et j'peux pas te dire avec qui il a fait la bête à deux dos.

****

- Bien tassés les deux godets d'firi, s'te plaît, ajouta-t-elle l'air joyeux à la commande de Kendra avant de s'assoir presque paresseusement. J'ai vraiment froid et il y a rien de mieux après une longue journée de route et une bonne soupe, conclut-elle semblant presque s'excuser.

Tout en prenant le temps de s'installer, elle avait laissé son regard balayer la salle, l'air de rien, histoire de repérer qui, comme elles, pouvait avoir l'air de s'être choisi cette taverne pour étancher sa faim...et sa soif. Rien de bien inquiétant pour l'instant et surtout personne qui n'ait l'air d'être venu de loin pour rencontrer une renonçante et sa cousine.

Puis rapidement, elle n'en eût que pour sa soupe, laissant le brûlant brouhet s'écouler dans son gosier dans un religieux silence que ne troublait plus que le bruit de ses mâchoires conquises. Elle lui fit un sort trempant une large tranche de pain de la veille qu'elle croquait avec une expression de délice enfantine. Elle ne s'arrêta que pour sourire à la proposition de sa compagne de route. Elle aimait bien les fléchettes. En règle générale, elle aimait bien lancer dans une cible tout ce qui pouvait être tranchant ou pointu. Au grand dam de son père et de son sacro-saint Pacte.

- Ouaip, en arrivant à la maison. Au fait, comment qu'c'est Arilinn ?

Derrière l'accent joliment joué de la bouseuse montagnarde, l'interrogation semblait sincère. Lieu important dans la mythologie Comyn, la jeune femme n'avait jamais pu y mettre les pieds. Et pour cause... Elle espérait qu'elles n'auraient pas à attendre longtemps la cargaison qu'elle venait récupérer en tous cas. Et que l'échange se ferait après un nuit douillette dans un grand lit d'auberge. Et tant pis pour les puces !

Kendra n'ha Maellen
Messages : 1344
Inscription : lun. 14 juil. 2014 16:22

Re: Deal with me please

Message par Sioban » ven. 31 août 2018 23:23

Elle hocha la tête et répéta, affirmative.

- La têtée !

Elle explosèrent de rire et c'était bon de se gausser autant après ces journées à voyager !

- Je me ferai un plaisir de le lui dire. Il fait une drôle de tête quand je lui sors des trucs désagréables. On dirait qu'il mord dans quelque chose de pas frais.

Pour le reste, si Maura ne savait pas avec qui son frère jouait à la bête à deux dos, elle en avait une idée assez précise. Le secret n'ayant pas été éventé, elle choisit cependant de se taire sur ce dernier sujet.

- Le solstice approche... Tu ne tarderas pas à le savoir. M'est avis qu'il est du genre à jouer à ça aussi souvent qu'il le peut !

***

Du coin de l’œil, elle observa Maura observer autour d'elle à son tour, mais plongea bientôt son nez dans son bol de soupe. Un silence se fit brisé par moment par les raclements de cuiller contre les bols. Lentement, la chaleur de la soupe réchauffa son ventre, puis ses membres. Elle songeait à la suite. Du jalap avec une aile de volaille rôtie ! Songeant à ces délices, elle enfourna un bout de pain, pour patienter.

- On fera un concours de lancer de couteau ! Tu verras, j'me défend bien ! J'm'entraîne des deux mains. D'ailleurs, je ne sais pas de quelle main j'me débrouille le mieux...


La question ne sembla pas l'étonner. La vie des renonçantes était assez secrète et devait exiter l'imagination de ceux qui y étaient extérieurs. Haussant les épaules, elle la renseigna sur ce qui lui paraissait être des détails mineurs.

- Ben, la maison est fortifiée, bien sûr, et puis une partie est dédiée aux soins... Sinon, c'est une communauté de femmes semblable à toute autre maison de la guilde, avec des règles. J'ai été quelques décades à Nevarsin et il n'y a pas grande différence, si ce n'est qu'on y trouve plus de guides... Je ne sais pas vraiment ce que tu veux savoir. C'est un endroit chaleureux, un peu comme une grande famille peut l'être. C'est toujours très animé ! Ma mère et ma soeur vivent là-bas...

Et ma nièce aussi.

Si elle ne l'évoqua pas, elle pensa fort à Tani. Elle aussi faisait partie de sa famille.

- Y'a parfois de ces chamailleries !

Et de rire en songeant à deux filles qui avaient fini attachés l'une à l'autre durant près d'une décade.

Maura Hastur de Hali
Messages : 863
Inscription : mar. 13 mai 2014 17:01

Re: Deal with me please

Message par Lori » sam. 1 sept. 2018 12:42

- Pour sûr que je n'ai pas envie de savoir avec qui mon frère passe ses nuits ! Tout comme je ne veux pas qu'il s'intéresse de trop près à qui partage les miennes. C'est un accord tacite qu'il sera bien incapable de respecter, le saligot !

Cette discussion cancanière la ravissait. C'était d'un drôle et également éclairant sur sa compagne de route et l'intérêt qu'elle portait à Rakhal... Comme beaucoup de femmes qu'elle avait rencontré.

- De toutes façons, tout est permis au solstice. Mais c'est cette histoire de tétée ! Je ne pensais pas que mon p'tit Rakhal soit à voile et à vapeur. Encore que comme on dit, il faut parfois savoir s'oublier pour se réchauffer dans nos montagnes.

*******

- Tu sais donc lancer le costel ? C'est marrant, ça. Allez, on s'fera un concours. Je suis pas très douée, ceci dit. Je m'exerce mais bon...

Enfin, le jeu lui ferait la main. Pour le futur... Elle continua de racler sa soupe, croquant les lardons graisseux avec délice, avant de finir par racler son bol avec du pain jusqu'à la dernière goutte pour retirer tout le bénéfice de ce délicieux plat chaud. Quoiqu'elle ait sans doute été capable de manger un homme-chat rôti après des jours à n'avaler que des rations de route. Elle fit glisser tout cela d'une solide lampée de vin rouge lorgnant subrepticement vers son godet de firi dont les délices l'attendaient pour la fin du gueuleton. Et, en même temps, elle écoutait les explications de Kendra, hochant la tête de temps à autre, un sourire énigmatique dessiné sur ses lèvres rougies par le froid du voyage. Elle se rendait d'ailleurs compte à quel point l'histoire personnel induisait un angle de vision de l'existence. Jamais Maura ne s'était intéressée à la vie des com'ii letzi mais se rendit compte qu'évoquer Arilinn ramenait immédiatement sa compagne à son existence antérieure, à sa famille qui apparemment vivait là-bas. La jeune fille aurait plutôt souhaité parler des grandes demeures, voire de la tour et de l'inquiétante Vierge d'Arilinn, mais il n'en demeurait pas moins que cela lui apportait des connaissances qu'elle n'aurait sans doute jamais effleuré sans cette disgression inattendue. D'ailleurs, ayant la qualité d'être plutôt franche avec les gens qui l'a mettaient à l'aise, elle le dit sans ambages à Kendra :

- J'pensais plutôt à comment était la ville mais c'est vraiment fascinant. Je ne pourrais jamais vivre qu'entre femmes, nous sommes trop ennuyeuses et promptes aux chamailleries, pour dire le vrai. Et Rakhal me tuerait...ahah. Mais je trouve les façons de vivre que tu décris fascinantes et à des vars des façons dont on vous décrit parfois. De quoi vivez-vous là-bas ? Des soins et de la solde de vos guides ? D'ailleurs, comment t'es-tu retrouvée là-bas ? Mère déjà dans la guilde, c'est ça ?

La dernière question avait été posée dans un souffle, avec les intonations lascives que prenait souvent la voix chaude de Maura. Ses yeux gris s'étaient attachés aux traits de Kendra comme si elle pouvait percevoir ce qui se cachait derrière ses paroles comme dans un livre ouvert. Il y avait également beaucoup d'intérêt dans ce regard, comme une soif de nouveautés. Ce qui n'était guère étonnant pour une femme qui avait vécu cloîtrée dans un sanctuaire à l'abri des neiges éternelles. Un intérêt bientôt écarté par un bref regard vers la porte qui donnait sur l'extérieur. Elle espérait que le contact de la renonçant et arriverait bientôt. D'une part parce qu'elle était naturellement impatiente même si elle y travaillait mais surtout parce qu'elle espérait bientôt pouvoir s'écrouler sur un matelas pour dormir du sommeil du juste.

Est-ce vrai que vous n'avez pas le droit de vivre avec un homme ?

Question naïve qui rappelait, si besoin était, l'âge rendre de la jeune femme à peine sortie de l'adolescence.

Kendra n'ha Maellen
Messages : 1344
Inscription : lun. 14 juil. 2014 16:22

Re: Deal with me please

Message par Sioban » sam. 1 sept. 2018 22:35

Elle pouffa de rire.

- C'est possible, quand on connaît l'animal.

Les images que la discussion suscitait dans son esprit étaient un peu... Elle haussa les épaules.

- Comme tu le dis ! Si ça lui fait plaisir... Bon, faudra prévenir Adam au cas où, hein ! Juste au cas où Rakhal souhaiterait aller jouer à celui qui a la plus grande épée !

Et d'éclater de rire encore une fois.

- Je commence à le connaître, le terannan ! Il ne verrait pas le coup venir ! Des fois, je me dis qu'il descend des lunes...

***
C'était étonnant qu'elle s'entende aussi bien avec elle. Après tout, Maura était une Hastur de Hali. Descendante de comyns et surtout la sœur de l'autre abruti. Et contre toute attente, les voilà à discuter le bout de gras avec du firi... Elle hocha la tête. Sans doute que ses soirées seraient plus animées désormais.

- J'serais bête de ne pas parier, alors !

Elle s'était méprise. Maura ne voulait pas parler de la maison de la guilde, mais de la ville dans son ensemble... Wow, elle en avait des questions ! Elle les prit dans l'ordre, tentant d'éclairer sa lanterne, sans révéler des secrets de sa guilde.

- Les chamailleries, tu ne te doute pas jusqu'où ça va. Mère Maellen a une manière toute personnelle de les régler, je dois dire que c'est plutôt efficace !

Une grimace qui faisait comprendre qu'elle avait goûté à sa méthode.

- On s'est mal comprises, alors. Je pensais que tu parlais de ma maison. Souvent les gens sont curieux de notre façon de vivre, pour ça. Ben, je sais pas trop quoi dire. Arilinn n'a pas grand chose à voir avec la cité ternane, ça n'a même rien à voir. C'est une ville importante des plaines, le climat est plus clément. J'ai pas vraiment cotoyé les vaï comyns, on fait pas partie du même monde. J'en ai croisé parfois dans les ruelles et au marché aux chevaux... Et puis, y'a la tour. Elle est trapue mais très haute. Je me suis jamais trop approchée. Il parait que son jardin est extraordinaire...

Maura avait un grand nombre d'interrogations et Kendra la renseigna quelque peu. Y'avait pas de mal à expliquer la façon dont ses sœurs gagnaient leur vie. Il s'agissait de métiers très honorables.

- Sage-femme, guide, dresseuse de chevaux, potière, cuisinière... C'est une communauté comme l'est à sa façon celle de la cité ternane. Sauf qu'on fait pot commun sur ce qu'on gagne et puis voilà.

Kendra haussa les épaules lorsque la Hali évoqua son histoire. Elle se sentait souvent à court de mots lorsqu'il fallait évoquer ce sujet. C'était à la fois une histoire très courte et longue... Mais de ses origines, elle ne pouvait rien dire.

- Y'a pas grand-chose à dire, tu sais.

La jeune fille s'était posé des question à l'adolescence et avait conclu qu'elle avait eu de la chance. Nul doute que d'autres avaient moins bien fini, le bordel n'était pas si loin...

- J'ai été trouvée sur la pas de la porte, sous la cloche. Je suis sûrement la seule qui ait jamais franchi le seuil sans l'avoir fait tinter... J'ai été recueillie par une renonçante qui avait déjà une fille. Tu vois, j'te l'avait dit, c'est un peu court. Je suis une enfant trouvée. Plus au Nord, on m'aurait nommée Kadarin.

Elle se tut, touillant sa cuiller lentement et releva les yeux vers son interlocutrice. Il y avait de la malice dans son regard vert.

- Si ça s'trouve, je suis l'héritière du château de perlimpimpin et personne ne le sait !

Ses lèvres se plissèrent en un sourire amusé.

Sa dernière question la laissa stupéfaite. Elle écarquilla les yeux. Qu'est ce que c'était que cette histoire ! Riant, elle secoua vivement la tête et ses boucles noires vinrent encadrer son visage.

- Bien sûr que si, nigaude ! Il n'y a que le mariage di catenas qui nous soit interdit. Nous pouvons décider de vivre en union libre avec un homme si c'est ce que nous désirons.

Maura Hastur de Hali
Messages : 863
Inscription : mar. 13 mai 2014 17:01

Re: Deal with me please

Message par Lori » lun. 3 sept. 2018 13:44

La tête penchée en arrière, ne semblant pas pouvoir s'arrêter de rire, Maura s'amusait beaucoup à imaginer son grand-frère macho jouant à lever les jeunes premiers terranans.

- Ah bah ça, en parlant de lune !

Et de rire à nouveau.

******

- Ce ne serait plus que d'la bêtise de n'pas le faire, c'est certain...

Elle sourit benoîtement, l'air de rien, se demandant à part elle si elle ferait réellement si mauvaise figure le jour où elles se feraient une partie de fléchettes au réfectoire du sanctuaire. De toutes façons, même elle perdait, elle adorait tellement ce jeu que ce ne serait pas perdu. Si cela pouvait s'accompagner d'une ou deux chopines, ce serait parfait. Voilà ce qu'il y avait de bien à tailler un bout de route avec des non-Comyn. Personne n'était trop porté sur le protocole et autres chienlits. Tout le monde pensait qu'un bon moment se limitait à des chants, de l'alcool, quelques jeux et danses. Parfait pour elle.

- Oh si, j'imagine assez bien...

Et pour cause, elle aussi avait donné dans la compagnie féminine dans son enfance. Compagnie assez vite abandonnée quand les garçons lui avaient enfin semblé intéressants. Son regard devînt vague alors quelques souvenirs de jeunesse lui revenaient en mémoire. Ces lieux qu'elle n'avait jamais vus s'étaient transformés en paysages presque mythiques où elle ne mettrait pourtant jamais les pieds. Elle tiqua sur la mention de la cité, fronça très légèrement les sourcils, mais continua la discussion l'air de rien.

Ah...! Le jardin de la gardienne d'Arilinn. Mon père m'en parlait quand j'étais petite, j'ai toujours eu l'impression qu'il s'agissait d'un lieu magnifique. Ah oui, je vois pour les occupations... Mais je pensais que la vie était plus dure dans les plaines pour vous autres. Que les Hali'ymins vous en faisaient baver.

La suite la gêna quelque peu. Pour tout dire, elle ne s'y était pas attendue et s'était dit que l'histoire de Kendra ne pouvait qu'être très banale, au final. Assez éloignée de la sienne en somme. Elle eût un sourire d'excuse mais continua, sa voix grave chargée d'humour.

- Et bientôt on t'appellera lady Perlimpimpin ! Et tu commanderas à des licornes capables d'aller se promener dans le surmonde ? Désolée en tous cas, je ne voulais pas être intrusive.

Elle se sentit un peu bête quand Kendra se mit à rire. Peut-être avait-elle trop écouté les contes hauts en couleur de son frère qui lui disait que les renonçantes étaient quasiment toutes amoureuses des femmes... Elle fit la moue, tira la langue à la renonçante et se mit à rire également. Effectivement, elle était bien nigaude. Mais, après tout, on empêchait bien aux gardiennes de connaître le loup.

- Reish ! Saleté de Rakhal...Dernière fois que je prends ses conneries pour argent comptant !

Et de sourire à nouveau après rejeté la faute sur son grand frère que, décidément, elle ne ménageait guère mais qu'elle adorait quand même profondément. Elle glissa un regard vers la porte tout en sirotant tranquillement son godet de firi qui passa comme papa dans maman.

- Tu penses que l'on en a encore pour longtemps à attendre ?

Kendra n'ha Maellen
Messages : 1344
Inscription : lun. 14 juil. 2014 16:22

Re: Deal with me please

Message par Sioban » lun. 3 sept. 2018 16:03

Kendra esquissa un sourire, se disant qu'au retour elle aurait du mal à le regarder sans se mettre à rire... Sacré Rakhal.

***

Elle hocha machinalement la tête, confirmant ses dires.

- Certes, mais nous sommes assez protégées. J'pense que les comyns voudraient bien supprimer notre statut et le reste de nos maisons, mais ils n'ont pas de raison valable pour le faire. Faudrait pas donner de l'eau à leur moulin...

Maura rebondit avec humour sur sa réflexion, mais termina en s'excusant platement. Kendra haussa les épaules, pour lui montre que ce n'était pas grave.

- Rassure-toi, si l'histoire un peu courte, elle n'est pas triste. J'ai été très choyée, couvée même. Si ça m'avait dérangée, je t'aurais pas répondu. J'me force en rien, tu sais...

La mention à Rakhal et son expression embêtée lui fit comprendre comment Maura en était venue à ces conclusions... Kendra tiqua et ne tarda pas à dévoiler le fond de sa pensée d'une manière plus diplomate qu'elle aurait pu le penser.

- C'est assez étonnant de la part de Rakhal. Il me semble que ton frère a approché et de très près l'une de mes sœurs ! Suffisamment pour connaître la position de la guilde vis à vis des hommes...

Elle s'arrêta là avant d'en révéler davantage. Il avait sans doute voulu se moquer d'elles toutes... Elle trouva cela mesquin et ressentit de la colère à son endroit. Elle ne comprenait pas pourquoi l'homme agissait de cette manière. Fort heureusement, l'empressement de Maura changea le fil de ses pensées.

- J'espère pas... C’est jamais bon quand on tarde. J'espère qu'il n'a pas été attrapé sur la route... Bon, on peut faire durer le repas un peu, mais faudra trouver une autre combine s'il tarde de trop...

Et de commencer à se faire du mourron.

Maura Hastur de Hali
Messages : 863
Inscription : mar. 13 mai 2014 17:01

Re: Deal with me please

Message par Lori » lun. 3 sept. 2018 17:33

- Il ne vaut mieux pas, non...

Sa remarque chuchotée à voix basse était sombre et triste. Nul doute que ces monstres de Comyn n'hésiteraient pas à traquer ces pauvres femmes qui n'avaient que leur communauté pour survivre et faire face à la phallocratie ambiante qui suintait des plaines d'Arilinn. Sa mère lui avait pourtant expliqué qu'il en avait toujours été ainsi sur Ténébreuse, elle peinait à y croire après avoir reçu une éducation teintée de valeurs terriennes. Et nul doute que les Amazones libres payaient cher leurs façons de vivre. Et le paieraient plus encore si elles versaient de l'eau au moulin de ceux au pouvoir à Arilinn. Tout comme les Hastur de Hali avaient payés le prix fort...

Un léger sourire répondit aux quelques phrases de Kendra sur son enfance. Ne lui aurait-elle vraiment pas répondu ? Quelque part, Maura aurait pu imaginer cette histoire par quelques silences ou rebuffades.

- Une éducation emplie de tantes ou de grandes alors... Cela semble heureux. Ma mère avait des sœurs qui emplissaient notre maison de rires quand j'étais enfant.

Elle n'ajouta guère plus. Les rires s'en étaient allés au fil des ans... Les tantes étaient parties, avaient disparu dans les montagnes, son père avait été tué. Et tant que Rakhal n'aurait pas de fils né d'un mariage légal, il serait complexe d'imaginer d'autres temps heureux dans leur petit logement familial à Sain Névé. Mais la suite la fit éclater de rire :

- Il y a peu de sœurs que mon frère n'ait pas approché de près, comme tu dis.

Elle avait à dessein induit par une variation du mot sœurs que son frère avait beaucoup approché les sœurs des autres.

- Rakhal est bel homme et trouve peu de cruelles, il faut l'avouer. Et, depuis qu'il a du poil au menton, il s'est fait un devoir d'honorer celles qui approchent d'un peu trop près.

Elle eut un petit haussement de sourcils amusé pour marquer son point de vue qui ressemblait fort à "rentrez vos poules, je sors mon coq". D'autant que cet attrait pour la promiscuité avait quelque chose de répandu dans la famille. Elle finit par secouer la tête, ne souhaitant pas inquiéter sa compagne de route plus que de raison.

- Il aura simplement pris du retard. La confiance des acheteurs est la base du commerce de ces gens. Si ils la perdent, ils perdent tout. Il viendra, ne t'en fais pas. Il ne devrait plus tarder.

Kendra n'ha Maellen
Messages : 1344
Inscription : lun. 14 juil. 2014 16:22

Re: Deal with me please

Message par Sioban » mar. 4 sept. 2018 22:14

Kendra baissa les yeux. Elle ne voulait pas songer aux risques que ses soeurs pouvaient courrir, surtout alors qu'elle était en plein milieu des Kilghards. Et s'attirer la poisse tout en y songeant...

La réponse de Maura la surprit. Finalement il y avait certaines ressemblances dans leur enfance même si sur le fond, elles étaient différentes. Kendra n'oubliait pas qu'elle était comyn, précision qui suffisait à créer un fossé entre elles même si par ailleurs, les deux jeunes femmes s'entendaient plutôt bien.

- C'est à peu près cela... J'ai grandi en vivant auprès de ces femmes, il était naturel que je prête le serment à mon tour. C'est toute ma vie...

Elle avait utilisé une inflexion particulière du mot soeurs, laissant entendre que son frère aimait à approcher les soeurs des autres. Kendra leva les yeux vers elle, lui lançant un regard troublé. Maura avait-elle deviné pouquoi elle nourrissait de la colère envers Rakhal ? A moins qu'elle n'ait lu dans sa tête... Kendra n'était pas très au fait du laran et encore moins de l'éthique comyn qui encadrait son usage.

- Il a bien approché la mienne...

L'inflexion utilisée ne laissait planer le doute. Après une hésitation marquée, la renonçante saisit son gobelet de firi et en avala une lampée. Elle avait une envie folle de lancer son costel.

Kendra fit un geste pour appeler la serveuse. Bien entendu, elle avait encore faim. Il n'y avait malheureusement pas de jalap ni de vollaile rôtie, elle porta son choix sur un ragoût de lapin cornu espérant qu'il serait fait à la mode d'Arilinn. Elle haussa les épaules en croisant le regard de Maura.

- Je vais en profiter pour manger. Après ça sera plus compliqué, faudra pas laisser la marchandise sans surveillance. Tu prendras la chambre si tu veux. J'dormirai dans l'écurie. C'ets pas la première fois que ça m'arrive...

Elle lui glissa un regard interrogateur, aux reflets moqueurs.

- Je te laisse les puces !

Un vague sourire s'afficha sur ses lèvres.

Cal Blake
Messages : 39
Inscription : jeu. 26 avr. 2018 06:06

Re: Deal with me please

Message par Blake » mer. 5 sept. 2018 09:25

La nuit était tombée depuis un moment déjà et moi et mon acolyte nous étions toujours coincés, il y avait eu dans la vallée une patrouille de gardes, à croire qu'ils savaient ou cherchaient quelque chose ou quelqu'un, c'était peut-être nous mais je me demandais bien comment un truc pareil pouvait être possible. On avait été obligés de rester planqués dans un bois à quelques lieues du village et de son auberge, impossible d'avancer et comme je n'avais qu'une confiance toute relative dans mon compagnon de voyage il fallait s'adapter.

La nuit était tombée et les gardes avaient repris la route du Castel, une bonne chose. J'étais parti m'assurer qu'ils n'étaient pas planqués en ville et cela m'avait semblé bon. Nous avons donc pris la direction de l'auberge, il était convenu que j'entrerai et que je mènerai les échanges et ventes avec les acquéreurs. Un gamin nous a accueilli et a conduit les chervines et leur matériel dans les écuries et sans qu'on ait trop besoin d'insister il a été décidé que bob (oui on va lui donner un nom à la con terrien) resterait à surveiller notre cargaison, le repas lui serait apporté et aucun alcool même si bien sûr il a pesté quand j'ai annoncé ça. Il picolerait une fois rentré à Carthon pas avant !

Frais payés pour les bêtes et le repas de Bob je me suis dirigé vers l'entrée de l'auberge, celle de derrière du coup précédé du môme. La pièce principale était assez grande et il y avait pas mal de monde déjà attablé, certains avaient même terminés leurs repas, quelle dévaine en fait. J'ai parcouru l'assemblée du regard et sérieux je cherchais des hommes mais j'ai du vite me rendre à l'évidence, mes interlocuteurs seraient des interlocutrices, quelle idée. Je croyais que dans les domaines ils étaient pires conservateurs que les terriens et que les femmes étaient bonnes à porter des mômes et gérer des maisons, comme quoi, je ne les connaissais pas.

Je m'approchais d'un pas décidé vers la femme aux cheveux courts tout de vert vêtu comme convenu, personne d'autre ne répondait à ce ce critère. Moi ma carte de visite était basique, j'avais la gueule du terrien de base, et j'étais noir, de quoi attirer tous les regards, mais pas longtemps rassurez vous, les gens n'aiment pas les inconnus et s'en détournent encore plus vite quand ils me repèrent. Je m'approchais donc des deux femmes, et baissais ma capuche le visage fermé par la fatigue du trajet et de la planque.

- Ben dia, je peux m'attabler ici ou c'est pris?

Mon cahuenga était sommaire mais j'espérais que cela suffirait, il avait un fort accent ridenow forcément je l'avais appris là-bas et n'avais pas eu trop l'occasion de m'exercer.
Les femmes étaient jeunes, plus que moi, à voir ce qu'elles avaient prévu.

Désolé pour le retard de réponse.

Maura Hastur de Hali
Messages : 863
Inscription : mar. 13 mai 2014 17:01

Re: Deal with me please

Message par Lori » mer. 5 sept. 2018 14:44

Kendra semblait peu à peu se départir de l'attitude velléitaire dont elle avait fait preuve lors de leur première rencontre. Encore que ses remarques acerbes aient plutôt été dirigées vers Rakhal... Finalement, elles se ressemblaient plutôt mis à part des chemins de vie différents. Comme lui avait déjà dit un ami : roi, comyn, paysan, terrien ou leronis, c'était du pareil au même. Une fois mort, ils n'en pissaient pas plus roide. Elle hocha la tête, sensible à ce que lui racontait la renonçante. Elle avait fait face à quelque chose de ressemblant. Les Hastur de Hali s'étaient investis dans la résistance avec passion et détermination et, à l'âge d'adulte, il avait été naturel pour elle de poursuivre la lutte comme son frère et leur père avant eux.

La suite la fit pouffer de rire derrière sa main et elle manqua de s'étouffer en avalant de travers une lampée de firi. Elle toussa quelques secondes avant d'étendre le bras et poser une main légère sur celle de Kendra.

Excuse-moi, je ne devrais pas rire mais c'est tellement Rakhal tout ça... J'espère que tu ne lui en veux pas trop. Quoiqu'il en paraisse, il n'est pas mauvais homme.

Son frère avait bien des défauts et devait sans doute s'enfuir avant le lever du jour en rajustant sa chemise après une nuit passée en tendre compagnie mais il ne l'imaginait pas forcer son plaisir sur une autre. Il ne l'aurait d'ailleurs sans doute pas pu étant, comme elle, télépathe. Elle ravala un coup de firi avant de s'adosser paresseusement à son siège laissant Kendra commander à nouveau. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait aussi bien mangé et leva la main pour demander également une écuelle de ragoût.

Même si je dois combattre les puces, je préfère une matelas au foin...Encore que tout dépende du matelas. Je t'apporterai à manger et boire, ne t'en fais pas.

Un haussement d'épaules. Même si cette aventure lui plaisait, elle était quand même pressée de retrouver la sécurité de Sain Névé et son entraînement intensif. Et, là-bas, il n'y avait pas de puces. L'ouverture de la porte d'entrée attira son attention et elle regarda du coin de l'œil le nouvel arrivant. Nouvel arrivant qui se dirigea directement vers elles, l'œil accroché aux appâts de Kendra ou à sa tenue verte. Nouvel arrivant dont la peau noire absorba son regard une seconde de trop tant elle n'avait pas l'habitude. Même au sanctuaire, il n'y en avait quasiment aucun. Peut-être un ou deux croisés à son étonnement, voire à sa stupeur effrayée d'enfant. Bref, il était sans conteste terrien. Sans ajouter un cahuenga haché et sentant le séchéen à plein nez.

- S'dia shaya. Il n'y a personne d'autre à cette table. Asseyez-vous.

Elle avait utilisé des mots simples, quasi certaines qu'il aurait déjà quelques difficultés à la comprendre. Elle avait un accent différent, montagnard.

- Maé, enchantée. Ma cousine Kendra.

D'un signe de tête, elle désigna sa compagne qui devait, elle, connaître ou reconnaître leur intermédiaire. Etrange de se retrouver ainsi dans une auberge. Sans compter que celui-ci serait directement reconnu comme terrien. Il faudrait y penser quand sonnerait l'heure du départ.

- Longue route, étranger ?

Répondre

Revenir à « Domaine Aldaran »